Revendication: Fin des subventions à TOUS les médias

Jean-David Nau - publié le 14 janv. 2019 à 21:20:43

Constat

Les médias sont aujourd'hui tous subventionnés à différents niveaux. Ces subventions ne peuvent exister que par des taxes prises sur le secteur privé (les entreprises et leurs employés), ce qui réduit d'autant le pouvoir d'achat des individus et le pouvoir d'embaucher des entreprises. Ces subventions permettent donc aux médias de vivre AUX DÉPENDS des individus du secteur privé, le tout en générant de nouveaux pauvres et de nouveaux chômeurs.

Ceux-ci devront être pris en charge par l'État providence, or cette prise en charge coûte cher : son prix est encore d'autres taxes, qu'il faudra prendre sur les entreprises et leurs employés , ce qui générera exactement les mêmes effets que les subventions aux médias : du chômage et de la pauvreté.

Ces subventions sont donc un cercle vicieux qu'il faut cesser !

De plus, en recevant leur paiement en partie de l'État via les taxes plutôt que par leurs clients, les médias sont moins incités à satisfaire le particulier du privé plutôt que l'État qui peut leur maintenir ou leur étendre ces privilèges. L'aboutissement naturel d'une telle situation est :

- L'uniformisation du discours journalistique

- Une information médiocre : plus personne n'achète de journaux et la défiance des Français vis à vis des journalistes est maximale.

- Un frein artificiel à l'émergence de nouveaux medias, hors internet.

Contenu

Suppression de toutes les aides aux médias, y compris du statut fiscal des journalistes.

Privatisation des médias d'État, en dehors du Journal Officiel.

Le journalisme doit être un métier comme un autre !

Catégories

autre

Partager