Revendication: Autoriser les maisons de plaisir

Jean-Louis GUÉNÉGO - publié le 18 janv. 2019 à 11:26:22

Constat

Le constat, c'est faire un tour en forêt et voir tous ces véhicules type fourgonnette Renault Trafic, ou Citroen Jumper, servir de lieu de prostitution, avec de la pauvreté, de la saleté, de la misère.

Le constat, c'est que toutes les interdictions, pénalisation du client, interdiction d'avoir des lieux propres dédiés aux plaisirs sexuels conduisent à marginaliser une profession correspondant à un besoin humain, à ridiculiser les gens de leur propre sexualité, à les bannir de la société sans qu'ils n'agressent personne.

Il ne reste que les mafieux qui osent exploiter les gens du sexe. Et ces derniers sont vraiments sans scrupules.



Contenu

Il faut donc libéraliser le milieu de la prostitution en autorisant des gens du privé à ouvrir des maisons de plaisir qui soient toutefois propres, et qui invitent à avoir des pratiques sexuelles sans conséquence (VIH, MST, etc.) et les inviter à obtenir des labels garantissant la qualité des prestations, comme pour l'alimentation.

Catégories

travail

Partager