Revendication: Dénonciation, par la France, de la convention n° 158 de l'OIT

Nicolas Kérébel - publié le 28 janv. 2019 à 15:26:16

Constat

Depuis le milieu des années 70 la France a vu se développer, en son sein, un chômage de masse que, contrairement à la plupart des pays qui lui sont comparable, elle n'a jamais réussi à éradiquer.
Ce chômage de masse est la principale cause, en France, de la pauvreté et de la quasi absence de possibilité d'ascension sociale.
La lourdeur de la législation du travail, en général, et, en particulier, le coût et complexité du licenciement sont une des causes majeure de ce chômage de masse.
Ce coût et cette complexité trouvent leur origine dans l’article L1235-1 du code du travail, qui, pour cette raison, devrait être drastiquement allégé et simplifié, voire abrogé.
Cette abrogation, voire toute simplification ou allègement significatif de cet article est incompatible avec la convention n° 158 de l'Organisation Internationale du travail.

Contenu

Que la France dénonce cette convention, comme l’a fait le Brésil, le 20 novembre 1996.
De plus, de part sa nature, la dénonciation de cette convention n’entrainera aucune conséquence négative, pour la France, dans ses relations internationales.
Enfin, cette convention n’est en vigueur que dans 35 pays, dont la France, et aucun pays majeur, ni au plan démographique ni au plan économique, ce qui place la France dans une situation singulière, pour ne pas dire curieuse.

Catégories

travail

Partager